Orchestrer

2009, photographie numérique, dimensions variables,
est une série réalisée dans une entreprise de logistique pour laquelle j'ai été préparatrice en commande. Emprunt de cette expérience, cette pièce évoque l'activité en présentant son cadre et son origine dépourvu de présence humaine. Les différentes prises de vues des lieux et des machines formule la critique suivante : les installations sont faites pour accueillir le travail humain et non la personne humaine. Cette série évoque la difficulté des conditions de travail des ouvriers. Je voulais m'en abstraire pour épurer mon propos. Le respect de ces personnes m'a poussé à déplacer mon regard et à le détourner de l'activité pour le porter sur le rôle du lieu et de l'infrastructure.

Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer

2014, Vue d'exposition du projet "Les façades" d'Aperto, commissariat Nicolas Daubanes et Pablo Garcia,
2009, Vue d'exposition collective Pendant ce temps à Buenos Aires, galerie Living room
À chaque exposition, la pièce prend en considération le lieu d'exposition alors elle s'insère et se déploie pour être au plus près du propos et du public.

Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer
Orchestrer