Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches

2010-2012, techniques d'impression non-définie, dimensions variables
constitue le second volet (Pendant). Nous sommes confrontés au coeur de la construction. Celle où la transformation est manifeste. Nous faisons également le constat de la disparition de la vie passée et nous pouvons préfigurer l'avenir. Cette partie est la plus longue du corpus nous rappelant que les transformations dans une vie ne sont pas forcément rapides et évidentes. Au début de la série, je suis à l'intérieur du chantier faisant le choix d'intégrer les éléments architecturaux reconnaissables de l'extérieur. Ainsi, je suis localisable et renforce le caractère de ce qui a existé n'existe plus. Petit à petit, je suis ramenée à l'extérieur du chantier par la force des choses. Je continue et saisi l'entre-deux l'intérieur et l'extérieur mais en étant à l'extérieur cette fois.

Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches

30X40 cm ; 40X60 cm , contrecollée sur bois, bois et patine,
Ci-dessus, une sélection du corpus de Manoeuvrer #2 Port-d'attaches a été présentée à la galerie Annie Gabrielli lors de l'exposition collective Toi, tu creuses sur une invitation de Jour de Paye, Montpellier.

Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches
Manoeuvrer, part 2 : Port d'attaches